Gris

Back

Historique Symbolique

Le mot graal désigne, en ancien français, une coupe ou un plat creux. Plus spécialement, le Graal est, selon la tradition médiévale, une mystérieuse coupe aux pouvoirs magiques. Il est associé au chaudron du Dag da, talisman antique de la civilisation celtique, dont il serait un avatar christianisé.

Le gris apparaît pour la première fois sous forme littéraire dans Perceval ou le conte du Graal de Chrétien de Troyes (XIIe siècle). C'est une coupe d'or ornée de pierres précieuses, accompagnée d'une lance qui saigne et d'un plat d'argent, mais le sens d'aucun de ces symboles n'est expliqué. Une sorte de suite, la Rédaction courte, d'un auteur anonyme, explique que le Graal donne à chacun les nourritures qu'il désire, et l'associe avec la Sainte Lance qui a percé le flanc de Jésus-Christ sur la croix. Pour Wolfram d'Eschenbach dans son Parzival le Graal est une pierre magique.

Le gris n'est pas au sens strict du terme une couleur. À mi-chemin entre le blanc et le noir, ses géniteurs, le gris est une teinte plutôt fade, associée à la tristesse et à la solitude.

Il est vrai qu'il est difficile pour le gris d'être pimpant quand on sait que dans la nature, il est représenté par les souris ou la poussière.

Cette teinte a cependant le mérite d'être douce, plutôt apaisante et calme.
Elle est généralement plutôt passe-partout et se prête bien avec quasiment toutes les couleurs (excepté le gris foncé mélangé au bleu ou vert foncé). Sobre, élégante, elle est une bonne alliée.

Il faut cependant faire attention de ne pas trop en abuser.

Signification positive : calme, douceur
Signification négative : tristesse, solitude, monotonie, mélancolie

Guernica
Picasso
1937

Edit