Violet

Back

Historique Symbolique

Reconnue comme "violet" seulement depuis le XVIIIe siècle, lorsqu'Isaac Newton l'identifia sur le spectre solaire entre le magenta et le bleu.
Auparavant, elle était souvent confondue avec le noir, symbolisant la fourberie, la tristesse, la pénitence et l'affliction. Appelé subniger (sous-noir ou demi-noir) au Moyen Âge, le violet, dans une nuance sombre, était attribué au demi-deuil, la couleur autorisée après un an de noir intégral.

A la cour de France, le violet était la couleur du deuil. Lors des cérémonies mortuaires, les draps posés sur le cercueil étaient… de couleur violette.

Le violet est une couleur à double tranchant : étonnement, on l'aime ou on ne l'aime pas. Il semble ne pas y avoir de demi-mesure psychologique la concernant.

Pourtant, derrière son allure électrique, le violet est la couleur de la douceur et du rêve. C'est pourquoi d'ailleurs on la raccroche à la mélancolie et à la solitude.

Le violet est la couleur par excellence des rêveurs, des personnes spirituelles plutôt que matérielles.

Elle a des vertus apaisantes sur les esprits ; elle permet de calmer certaines émotions, de réfréner des colères ou des angoisses…

L'une de ses nuances, le mauve, accentue encore plus ce côté rassurant et serein.

Signification positive : rêve, délicatesse, paix, amitié, méditation
Signification négative : mélancolie, solitude

Fatata Te Miti
Paul Gauguin
1892

Edit